Menu
10 March 2014

L’ANR (Agence Nationale de Recherche) a lancé ce projet pour répondre aux enjeux actuels de maîtrise des pointes de consommation et de développement des énergies renouvelables.

Les solutions actuelles de stockage d’électricité sont soumises à des contraintes majeures qui compliquent leur développement à grande échelle ; c’est tout l’intérêt du projet SeleCO2 qui propose le stockage d’électricité sous forme thermique par l’utilisation d’un géodoublet thermique. L’électricité à stocker est utilisée pour entraîner une PAC (Pompe à chaleur) qui puise des calories dans de la roche pour les stocker dans une autre zone rocheuse. Lorsque le réseau a besoin d’électricité, ce différentiel calorique est exploité par un ORC qui transforme la chaleur stockée en électricité. Le CO2 est utilisé comme fluide de transfert.

Ce procédé présente de multiples avantages notamment un rendement électrique global évalué à 50 à 70% grâce aux équipements et procédés sélectionnés, pour une capacité de stockage de 1 GWh sur 100 heures. De plus, le coût de cette technologie est faible.

 

Enertime participe au projet pour le développement des turbomachines aux côtés de GDFSUEZ (coordinateur du projet), BRGM, CEA & IMFT (Institut de mécanique des fluides de Toulouse).

Le projet en est à sa première phase d’étude qui consiste à déterminer les mécanismes essentiels de fonctionnement, de dimensionnement du système et les optimisations possibles, ainsi que les principales données technico-économiques (rendement, investissements ; capacité de stockage etc…).

Le projet s’inscrit dans l'édition 2013 du programme de recherche SEED (Systèmes Energétiques Efficaces et Décarbonés) de l’Agence nationale de la recherche (ANR).

Pour en savoir plus :

http://agire.brgm.fr/SeleCO2/index.htm